[Récit] La capture de Laegwing

Aller en bas

[Récit] La capture de Laegwing

Message par Laegwing le Lun 20 Juin - 2:05

Installée à un bureau, Laegwing réfléchissait. Elle savait qu'elle devait bien raconter aux autres ce qui lui était arrivé - et il était préférable pour son orgueil de le faire par écrit. Mais elle hésitait, et les mots ne venaient pas pas d'eux-mêmes, d'autant que ses souvenirs la faisaient grimacer. Néanmoins, elle se saisit de sa plume et se jeta à l'eau.

Laegwing a écrit:"Certaines erreurs peuvent conduire à des situations que l'esprit n'avait pas le moins du monde envisagé à la base ; de telles erreurs peuvent paraître minces, mais elles aboutissent à des drames.

Et c'est une simple erreur qui vous a conduits à me rechercher à travers l'Eregion. Quelle fut-elle ? Simplement celle-ci : la négligence d'un groupe spécifique.

Suite à une discussion animée avec Isthiriel et hîr Azah concernant l'Eregion, j'ai décidé d'aller voir par moi-même ce qu'il en était. Non pas y mener des attaques, seule, mais simplement constater afin de vous en faire un rapport. Ma préparation a pourtant été minutieuse ; et une fois arrivée sur place, je me suis abondamment renseignée sur les Orques qui peuplaient la région. Seulement, j'ai par trop négligé les ouargues, et telle fut mon erreur. J'ai l'habitude de ces créatures, mais elle hantent les plaines d'Eregion en nombre immense.

Après avoir quitté le camp de Gwingris, je suis partie au crépuscule en direction du sud et d'Echad Eregion. Avant de parvenir à ce second camp, un détail m'a interpelée : je remarquai au loin une colline couronnée d'arbres calcinés. Ma curiosité fut la plus forte, et je suis partie en direction de cette colline. C'est à ce moment-là que les traces diverses au sol me sont apparues : il devint clair à mes yeux que beaucoup d'ouargues peuplaient cette colline et ses alentours. Je décidai de faire demi-tour, seulement ces loups monstrueux m'avaient repérée bien avant que je ne fasse de même à leur égard, et des yeux jaunes ou rouges luisirent dans les ténèbres, et des grognements s'élevèrent, et des ombres plus noires que la nuit surgirent des broussailles. Une meute conséquente d'ouargues m'avait encerclée. Ils étaient alors plus d'une quinzaine. Je commençai à me battre, cependant bien d'autres les rejoignirent, et j'avais face à moi une trentaine de ces créatures.

Il m'a semblé plus prudent de me réfugier dans un arbre, en haut duquel je tuai un à un les ouargues à l'aide de mon arc ; mais ils grognaient et hurlaient fort, et cela en attirait d'autres, et mes flèches n'étaient pas inépuisables. Mais bientôt, une autre clameur m'inquiéta : des orques, alertés par le rafus des loups, arrivèrent près d'eux et me remarquèrent. C'étaient des orques étranges, aux traits vaguement humains (et comme je l'ai compris bien plus tard, ils étaient Semi-Orques, un immonde croisement entre des Orques et des Hommes de Dun effectué par Saroumane). Plusieurs d'entre eux voulurent abattre l'arbre sur lequel j'étais perchée à l'aide de haches ; bloquée, je n'eus d'autre choix que de redescendre et leur faire passer l'envie de chasser une elfe. Face à moi, plus d'une trentaine d'ouargues, une quinzaine de ces Semi-Orques et un chef Ourouk-Hai. Bien que j'en abattis un grand nombre, je n'eus d'autre choix que de m'incliner et m'avouer vaincue, car ils étaient bien trop nombreux. L'Ourouk décida alors de me faire prisonnière, et c'est ligotée comme un gibier que ces bâtards m'emmenèrent aux ruines dont ils avaient fait leur camp, et où vous m'avez trouvée.

Mon insigne d'Émissaire les interpella, et, comprenant que je venais d'Imladris, ils se mirent à m'interroger afin que je leur dévoile les secrets de la Vallée de la Combe Fendue et du Semi-Elfe. De longues journées de douleur s'ensuivirent, mais je ne leur dis rien - fière que je suis. Je vous passerai là les détails de "l'interrogatoire".

C'est au bout de plusieurs semaines que vous m'avez finalement retrouvée, et là s'achève mon récit..."


Laegwing signa le parchemin, et ne sachant qu'en faire, le laissa sur le bureau, avant de quitter la pièce - sa fierté sans doute beaucoup plus amoindrie que son corps...
avatar
Laegwing
Favorite d'Elrond
Favorite d'Elrond

Féminin
Emploi/loisirs : Tür, guerrière, sentinelle
Localisation : Imladris
Humeur : Impassible

Messages : 357

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum