Un crime sordide...

Aller en bas

Un crime sordide...

Message par Adenoriel le Lun 21 Mar - 23:44

La jeune Adenoriel d'habitude si enjouée et insouciante revenait en Imladris pétrie de chagrin et à bout de souffle, elle cognait a la porte de sa confrérie, un de ses amis Émissaires lui ouvrit et elle s'écroula en prononçant juste ces quelques mots.

Elle est morte! elle a été assassinée..
.


Puis elle s'écroula dans les bras de celui qui lui avait ouvert la porte. Elle restait inconsciente un bon moment ce qui inquiétait fortement ses nouveaux amis réunis autour d'elle lorsqu'elle se réveilla. Elle s'empressa de raconter un peu et dans le désordre ce qui ne rendait pas les choses faciles, mais sa fureur mêlée a son chagrin lui faisait perdre tout raisonnement sensé.

Ma sœur ! elle a été tuée en Bree ! vite !! il faut retrouver l'assassin ! Je l'ai trouvée derrière un arbre, c'est elle ! elle voulait me retrouver et quelqu'un l'a tuée ! mais allez ! ne restez pas plantés là !

La jeune elfe semblait folle de rage et d'impatience, ses amis eurent toutes les peines du monde pour lui faire raconter ce qu'elle avait découvert, elle entamait alors son récit mais était loin de se douter de ce qu'il s'était vraiment passé...
Elle commença par leur expliquer sa promenade par hasard dans les sombres ruelles de Bree, puis un petit chat avait attiré son attention, il était si mignon et elle adorait les animaux, si bien qu'elle ne put s'empêcher de le prendre dans ses bras et le caresser. La bête s'était faire, visiblement câline, c'est alors qu'elle découvrit une tâche rouge sur l'une de ses pattes, il lui semblait que ce pouvait être du sang.
Intriguée elle avait commencé à scruter les environs de la ruelle, puis fini par retrouver des traces de pattes menant a une sorte de parterre où un immense arbre était planté, elle découvrit alors ce qu'elle redoutait...
Le sol avait été récemment remué et des feuilles couvraient quelque chose, il lui semblait apercevoir une main sous les feuillages, elle poussa un cri lorsque ses doigts decouvrirent la main d'un corps qui avait été enterré là, elle criait à l'aide mais la ruelle semblait bien déserte et les festivités du Printemps semblaient occuper tout le monde. Elle entreprit alors de découvrir un peu plus le corps et découvrit avec horreur qu'il s'agissait de sa sœur Malariel, la marque sur son bras, une sorte de tâche de naissance en forme de croissant de lune ne lui laissait aucun doute.
Elle saisit la main et la serra fortement pendant un long moment, laissant couler des larmes sur ses joues, elle était comme paralysée, incapable de réagir, elle aimait beaucoup sa sœur même si cela ne semblait pas réciproque. Finalement elle reprit ses esprits et avant de découvrir complètement le corps des feuillages elle décidait de prévenir ses amis, les Émissaires d'Imladris, elle enfourcha son cheval et parti au galop vers les terres d'Imladris et parcourut la distance sans se retourner, comme poussée par la rage et la colère qui l'envahissaient, mais le chagrin était trop fort et c'est en sanglots qu'elle s'écroula a l'entrée de la grande bâtisse de sa confrérie...

Elle leur demandait alors de venir avec elle pour découvrir le corps et l'aider à faire ce qu'il convenait de faire dans pareil cas, elle ne raisonnait plus avec l'aplomb dont elle faisait preuve habituellement et l'aide de ses amis lui serait fort utile pour surmonter l'épreuve, elle leur demanda de l'accompagner en Bree afin de soutirer le corps de sa sœur Malariel aux branchages qui la recouvraient ...


Dernière édition par Adenoriel le Mer 1 Juin - 19:15, édité 1 fois
avatar
Adenoriel
Porte-Bannière des Elfes
Porte-Bannière des Elfes

Féminin
Emploi/loisirs : Messager/Exploratrice
Localisation : Sur le lac d'Evendim
Humeur : Espiègle

Messages : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un crime sordide...

Message par Adenoriel le Mer 1 Juin - 19:05

Ses amis Émissaires, Gilgaladrim accompagné d'Idrihal partirent vers Bree afin d'éclaircir le mystère. Ils trouvèrent non sans mal la dépouille de la jeune Malariel, a peine cachée par les feuilles, à l'endroit indiqué par Adénoriel.
Ils s'occupèrent du corps sans vie de l'elfe, tandis que Isthiriel et Laegwing, restées en Imladris aux côtés d'Adénoriel, tentaient de calmer la jeune elfe. Celle-ci était désemparée, meurtrie qu'on ait pu s'en prendre a sa sœur, inquiète qu'on lui veuille du mal, mais surtout déterminée à faire justice elle-même. Elle avait même eu en tête toutes sortes de sévices qu'elle infligerait a l'assassin de sa sœur. Les deux elfes, pleines de sagesse, s'employaient à lui faire entendre raison quand arrivèrent Gilgaladrim et Idrihal, confirmant les dires de la jeune Adénoriel.
Ses amis se refusèrent à ce qu'Adenoriel puisse voir une dernière fois la dépouille de sa sœur, sans doute pour la préserver, celle-ci semblait enfin se calmer quand Gilgaladrim lui assura qu'ils feraient tout pour retrouver l'assassin et que justice serait rendue.
Plusieurs jours plus tard, l'Émissariat reçut une sorte de missive lui annonçant que l'homme, l'assassin, avait été arrêté, questionné puis jeté en prison, sans qu'aucune information ni procès n'ait été conduit, et c'est à l'issu des funérailles de Malariel qu'ils se rendirent en Bree, afin de rendre visite au dit meurtrier. Isthiriel semblait desemparée à l'idée d'annoncer à la jeune Adénoriel qu'à l'issue de l'examen du corps, Malariel avait du être violée, elle allait sans doute cacher cela à la jeune elfe pour atténuer son chagrin...
Adénoriel intenable, meurtrie, fonçant vers la cellule du prisonnier, bousculant tout sur son passage, ne put que constater que l'homme avait mis fin a ses jours dans sa cellule, elle se mit alors a hurler, s'acharnant sur les barreaux, s'effondrant sur le sol, elle jurait que la soit-disant justice des hommes n'avait pas été rendue, ce criminel qu'elle voyait devant elle avait déjà été jugé, semblait-il, mais par les hommes, pas par les elfes. Il avait commis le pire des crimes, violé et assassiné froidement sa sœur Malariel et la justice simpliste des hommes ne lui convenant pas, elle jurait dés lors qu'elle ne ferait plus jamais confiance a aucun homme, elle resterait profondément meurtrie et marquée a jamais par la stupidité de la justice des hommes et s'en méfierait jusqu'à sa mort.


Dernière édition par Adenoriel le Mer 1 Juin - 19:56, édité 2 fois
avatar
Adenoriel
Porte-Bannière des Elfes
Porte-Bannière des Elfes

Féminin
Emploi/loisirs : Messager/Exploratrice
Localisation : Sur le lac d'Evendim
Humeur : Espiègle

Messages : 54

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum